Qui sommes-nous ?

Nous sommes deux transitionneuses, membres du mouvement des « Villes et Territoires en Transition ».

Annelise Meyer

Traductrice indépendante depuis onze ans, j’ai suivi de près le développement des espaces de coworking, à partir de 2007, avant d’en devenir moi-même une utilisatrice régulière, que ce soit dans mon « vaisseau-mère » parisien ou ailleurs.

En dehors de mon travail de traductrice, je m’intéresse depuis plusieurs années à l’émergence d’autres formes de collaboration, d’entrepreneuriat, de moyens de « faire ensemble ». Sensibilisée à la destruction de l’environnement et au dérèglement climatique, je me suis longtemps sentie impuissante à faire quoi que ce soit, incapable que j’étais de faire quelque chose de mes mains.

Je me suis découvert une capacité d’agir en intégrant l’association Boucles de la Marne en Transition, basée à Nogent et au Perreux-sur-Marne. Depuis bientôt quatre ans, je participe régulièrement à l’organisation d’initiatives citoyennes avec l’association et le réseau départemental des villes et territoires en transition, pour continuer de me former, de sensibiliser d’autres personnes, d’agir à mon niveau pour essayer de rendre le monde autour de moi un peu meilleur.

Ma fréquentation assidue de Tiers Lieux où j’ai rencontré de nombreux porteurs de projets, coopérateurs, d’entrepreneurs ces dernières années, m’a convaincue de l’importance de disposer de davantage d’espaces physiques dans lesquels les personnes pourraient sortir de leur costume de simple consommateur ou même d’usager pour travailler ensemble et imaginer de nouvelles solutions en laissant libre cours à leur créativité. Pour avoir vu beaucoup de beaux projets prendre vie dans les lieux que j’ai fréquentés, entre des personnes qui ne se seraient pas rencontrées ailleurs, je crois beaucoup à la capacité d’incubation, de transformation et de démonstration de tels lieux.

Mikhal Bak

Actuellement distributrice de films, j’ai été auparavant directrice d’une association culturelle, dans laquelle j’étais à la fois organisatrice d’événements, chargée de communication, responsable d’éditions et d’un centre de ressources.

Déjà à l’origine de plusieurs initiatives citoyennes à Champigny (AMAP Les Paniers des Bordes en 2008, épicerie autogérée Coopali en 2013), j’ai initié le collectif Champigny en Transition en 2015. L’année suivante, j’ai coordonné deux événements importants et mobilisateurs,  la Fête de la Transition campinoise (50 événements dans 20 lieux différents le temps d’un week-end), et Alternatiba Champigny, le village des alternatives citoyennes.

 

Ce projet est né de notre envie commune de contribuer à un changement d’échelle significatif, après plusieurs années de mobilisation et d’organisation d’actions citoyennes locales.

En attendant la création d‘une structure juridique spécifique pour ce projet, il est porté par l’association Val-de-Marne en Transition, le réseau des groupes locaux dont nous sommes membres.