Diagnostic local

Pour être pertinent, ce projet devra s’appuyer sur un état des lieux précis du territoire : comme en permaculture, le premier objectif consistera à observer les ressources existantes et l’écosystème des acteurs locaux afin d’identifier les champs d’action et les axes d’amélioration potentiels.

Pour cela, nous constituerons un réseau de “parties prenantes” avec des organisations qui soutiennent le développement économique territorial : collectivités territoriales, associations, chambres consulaires, centres et instituts de formation, financeurs…

Ces parties prenantes seront impliquées dans la préparation du diagnostic, l’analyse de ses résultats, l’identification des champs d’action présentant un potentiel important, l’élaboration d’une feuille de route et son suivi. L’objectif est d’aboutir à une vision partagée au sein du réseau.

Pour référence, l’évaluation territoriale réalisée dans le cadre du projet Reconomy de Totnes, dont ce projet est inspiré, avait permis de délimiter quatre grands champs d’action : production et consommation alimentaires locales, projets d’énergies renouvelables, rénovation énergétique et solutions d’accompagnement de personnes fragiles.